BeOperational vous propose une démarche en 3 étapes :
  1. Inventaire des fichiers Excel
  2. Évaluer les risques de chaque fichier (contenu et usage)
  3. Décider et corriger (ne rien faire, améliorer l'exploitaton, réingeneering, intégrer dans un outil centralisé existant ou non)
BeOperational vous propose une démarche en 3 étapes :
  1. Inventaire des fichiers Excel
  2. Évaluer les risques de chaque fichier (contenu et usage)
  3. Décider et corriger (ne rien faire, améliorer l'exploitaton, réingeneering, intégrer dans un outil centralisé existant ou non)
1 - Identifier et auditer les fichiers tableurs/excel
Cet audit ne peut se faire qu'en collaboration étroite avec la Direction Générale.
Il peut être l'occasion ou non d'une communication interne sur les avantages et risques liées à l'utilisation des tableurs.
  • Pré-collecte automatisé des fichiers tableur avec le support de votre DSI
  • mailing général et ciblé avec la liste des fichiers tableurs
  • Caractéristiques du fichier (nom, dates, créateur, taille, nombre d'onglets, nombre de colonnes et ligne par onglet, macros et nombres de lignes, accessibilité....)
  • interview des utilisateurs (fonctions, entrées/sorties, fréquences d'utilisation, criticité...)
  • interview de l'auteur/mainteneur (version et gestion de configuration, documentation, validation...)
Production d'un Rapport d'Audit de Fichiers Tableurs (RAFT) fournissant une indication du niveau de risque estimé.
2 - Evaluer les risques et décider des actions correctrices possibles
Le rapport d'audit fournit une mise en perspective des différents fichiers tableurs dans la chaine du Système d'Information de la société
 et détaille une évaluation des risques sur différents critères.

Évaluation des risques par fichier / tableur :
  • automatique multicritères (taille du fichier, nombre d'onglet, macros, utilisateurs et mises à jour, risque opérationnel etc...)
  • par les utilisateurs (min, max)
  • par le responsable du fichier
  • par l'auditeur
En fonction des souhaits de la Direction Générale un Comité de Revue d'Audit des Fichiers Tableurs (CRAFT) est nommé et se réunit pour établir sa propre hiérarchie de risque et prendre les recommandations sur la suite à donner ou non sur chacun des fichiers examinés.

Les recommandations possibles sont :
  • inutilité du fichier (ex. : doublon d'emploi)
  • on ne change rien
  • on ne change pas le contenu mais le contexte opérationnel : sauvegarde, formation (utilisateurs et maintenance, développement), documentation, mise en place d'une procédures de validation (double saisie, validation par un tiers), gestion de configuration / versions (par l'auteur et/ou un tiers, DSI ou externalisation)
  • sécurisation du tableur : mise en place de contrôle à la saisie et de contrôle d'erreur, éventuel réécriture de formule et macros, automatisation des imports/export, documentation développeur / utilisateur, formation, gestion de configuration, mise en place d'une exploitation (auteur, tiers, DSI ou externalisation)
  • passage des fonctions du fichier sur des outils déjà existants dans l'entreprise (fonctionnalité existantes ou à développer sur les outils en question)
  • mise en place d'une nouvelle application centralisée (DSI ou SSII en mode SaaS ou non) permettant de sécuriser et fluidifier tout en préservant la flexibilité du tableur : BMS
Le Rapport d'Audit des Fichiers Tableurs (RAFT) est complété avec les recommandations.
3 - Mettre en place les actions correctrices
Le rapport d'audit final est transmis à la DG avec une première évaluation des coûts.

BeOperational peut assurer l'AMOA, la MOE ou l'AMOE des travaux décidés par la DG.
BeOperational vous propose une démarche en 3 étapes :
  1. Inventaire des fichiers Excel
  2. Évaluer les risques de chaque fichier (contenu et usage)
  3. Décider et corriger (ne rien faire, améliorer l'exploitaton, réingeneering, intégrer dans un outil centralisé existant ou non)
BeOperational vous propose une démarche en 3 étapes :
  1. Inventaire des fichiers Excel
  2. Évaluer les risques de chaque fichier (contenu et usage)
  3. Décider et corriger (ne rien faire, améliorer l'exploitaton, réingeneering, intégrer dans un outil centralisé existant ou non)
1 - Identifier et auditer les fichiers tableurs/excel
Cet audit ne peut se faire qu'en collaboration étroite avec la Direction Générale.
Il peut être l'occasion ou non d'une communication interne sur les avantages et risques liées à l'utilisation des tableurs.
  • Pré-collecte automatisé des fichiers tableur avec le support de votre DSI
  • mailing général et ciblé avec la liste des fichiers tableurs
  • Caractéristiques du fichier (nom, dates, créateur, taille, nombre d'onglets, nombre de colonnes et ligne par onglet, macros et nombres de lignes, accessibilité....)
  • interview des utilisateurs (fonctions, entrées/sorties, fréquences d'utilisation, criticité...)
  • interview de l'auteur/mainteneur (version et gestion de configuration, documentation, validation...)
Production d'un Rapport d'Audit de Fichiers Tableurs (RAFT) fournissant une indication du niveau de risque estimé.
2 - Evaluer les risques et décider des actions correctrices possibles
Le rapport d'audit fournit une mise en perspective des différents fichiers tableurs dans la chaine du Système d'Information de la société
 et détaille une évaluation des risques sur différents critères.

Évaluation des risques par fichier / tableur :
  • automatique multicritères (taille du fichier, nombre d'onglet, macros, utilisateurs et mises à jour, risque opérationnel etc...)
  • par les utilisateurs (min, max)
  • par le responsable du fichier
  • par l'auditeur
En fonction des souhaits de la Direction Générale un Comité de Revue d'Audit des Fichiers Tableurs (CRAFT) est nommé et se réunit pour établir sa propre hiérarchie de risque et prendre les recommandations sur la suite à donner ou non sur chacun des fichiers examinés.

Les recommandations possibles sont :
  • inutilité du fichier (ex. : doublon d'emploi)
  • on ne change rien
  • on ne change pas le contenu mais le contexte opérationnel : sauvegarde, formation (utilisateurs et maintenance, développement), documentation, mise en place d'une procédures de validation (double saisie, validation par un tiers), gestion de configuration / versions (par l'auteur et/ou un tiers, DSI ou externalisation)
  • sécurisation du tableur : mise en place de contrôle à la saisie et de contrôle d'erreur, éventuel réécriture de formule et macros, automatisation des imports/export, documentation développeur / utilisateur, formation, gestion de configuration, mise en place d'une exploitation (auteur, tiers, DSI ou externalisation)
  • passage des fonctions du fichier sur des outils déjà existants dans l'entreprise (fonctionnalité existantes ou à développer sur les outils en question)
  • mise en place d'une nouvelle application centralisée (DSI ou SSII en mode SaaS ou non) permettant de sécuriser et fluidifier tout en préservant la flexibilité du tableur : BMS
Le Rapport d'Audit des Fichiers Tableurs (RAFT) est complété avec les recommandations.
3 - Mettre en place les actions correctrices
Le rapport d'audit final est transmis à la DG avec une première évaluation des coûts.

BeOperational peut assurer l'AMOA, la MOE ou l'AMOE des travaux décidés par la DG.